Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 juillet 2011 5 15 /07 /juillet /2011 00:19

  Ils passaient pour des bobos ingérables. Les politologues sérieux se complaisaient dans le dénigrement des verts ... qui prenaient un malin plaisir à leur donner raison.
De la vie démocratique, ils cultivent les louables exigences et les travers qui vont avec. Suivant une vieille boutade, "à deux, ils forment un parti, à trois, ils scissionnent".
    On les trouve sympathiques mais pas sérieux, inaptes à assumer de lourdes responsabilités gouvernementales.
     Tous les commentateurs attendaient la catastrophe à l'occasion de leurs primaires et c'est la bonne surprise.
Eva Joly, les hommes politiques sont quelques uns à en garder un souvenir cuisant. Quand elle était juge d'instruction, elle ne se laissait intimider ni par les riches ni par les puissants.
Son programme ne plaira pas à tous ; elle a très peu de chances d'être élue. Peu importe, son mérite est ailleurs. Elle ose aborder les préoccupations morales dont se moquent la plupart des politiques.
Son premier discours de candidate est une grande bouffée de fraîcheur républicaine. Prévoyant les remarques acerbes  que son accent lui attirera, elle s'est déclarée "Française par amour de la France". On entend rarement de telles déclarations d'amour chez les habituels propagandistes de la nation. 
     A l'heure où les grands partis semblent rivaliser d'efforts pour décourager l'électeur, on aime se dire que les verts ont sauvé la morale. Ils ne se sont pas laissés tenter par une caravane publicitaire et lui ont préféré une juge intraitable.


Faisons un rêve : que leur exemple se communique aux autres familles politiques.
Ce n'est qu'un rêve...

Partager cet article
Repost0

commentaires

T
<br /> <br /> Autre marronnier de saison, les corridas. Eva Joly s'est prononcée pour leur interdiction. Elle est de plus en plus sympathique, l'improbable candidate. <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> Tu l'as fort bien dit, faisons un rêve. J'aimerais tant y croire... Amitiés, Le Chaton<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> Oui ce serait bien que ce rêve devienne réalité et que, comme tu le dis, cet exemple se communique aux autres familles politiques... Aux socialistes par exemple. Merci pour cet article très<br /> intéressant. Bonne nuit !   <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
T
<br /> <br /> Merci de ton indulgence.<br /> <br /> <br /> <br />
S
<br /> <br /> Je ne suis pas électeur écologiste, quoique évidemment je partage les idées de fond du parti. J'ai toujours été déçu par leurs dirigeants? "L'autre" qui se présentait me semblait d'ailleurs pire<br /> qu'à l'habitude... Je suis totalement de ton avis en ce qui concerne cette dame. Souhaitons que cet effet puisse influencer aussi l'électorat. Mais attendons l'offenssive de la droite et<br /> l'orientation des quelques millions de péquins ignares qui écrasent le vote en changeant d'avis comme Carla de petite culotte.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
T
<br /> <br /> Les Français, en cette période de crispation identitaire ne sont probablement pas prêts à élire une dame qui a un si fort accent étranger, quoique ... on peut toujours rêver.<br /> <br /> <br /> Non, sa présence est importante par la tenue qu'elle ramène dans le débat. Entre les histoires de fesses, les propos racistes et autres ragots (trop énormes pour tenir dans la petite culotte de<br /> Carla), cette campagne sentait déjà la merde. La "dame aux petites lunettes" pose des questions vraies ; les autres candidats, s'ils revendiquent un minimum de sérieux, seront bien obligés de lui<br /> répondre. Ce sera pour le plus grand profit du débat.<br /> <br /> <br /> <br />

Recherche

Articles RÉCents

Liens